Max Mara printemps été 2020

16/01/2020


La dernière collection de la maison Max Mara mérite une analyse de mise en scène. Ian Griffiths a proposé toute une série des formes fluides qui s'adaptent à la figure féminine. Tout au long du défilé on croise une tendance de formations mono chromatiques qui inténsifient les pièces, des couleurs de nature douce et sobre. La proposition des diverses matériaux est intéressant et montre une distinction des formes même si on conserve la même ligne. C'est facile à identifier une domination dominante de régime symétrique et homogène des vêtements.

Existe une tendance au longueur des pièces  ainsi que légères coupures qui donnent de la liberté des mouvements et qui démarquent la silhouette de la femme. Ce point me semble important, parce que personnellement les formes allonges des vestes ne me plaît pas mais la prémisse ici est intéressant et différent. La collection a une inspiration plutôt masculine où la présence des cravates est remarquable mais à la fois esthétique qui donne envie de s'ouvrir a une nouvelle tendance où l'exclusivité de genre n'existe pas.